Zoom sur la rate…

Aujourd’hui, j’ai décidé de faire un zoom sur la rate.

Le bon fonctionnement de cet organe a une importance capitale pour notre corps. Donc, je vais vous expliquer pourquoi sa stimulation lors d’une séance de réflexologie a son utilité pour mes bénéficiaires.

En effet, on entend peu parler de cet organe, sauf quand on souffre d’une maladie en lien avec cet organe.

Où est-elle ? A quoi ressemble-t-elle ?

La rate est située à gauche de notre estomac et sous le diaphragme. Elle mesure environ 12 cm de long, 7 cm de large et 4 cm d’épaisseur. Elle pèse en générale entre 200 et 300 grammes. Elle est extrêmement bien vascularisée car, elle est traversée par l’artère splénique.

À quoi sert elle ?

Son rôle a longtemps été méconnu, aujourd’hui nous savons que c’est un organe primordiale pour notre système immunitaire.

Cela va peut-être vous choquer mais votre rate n’est ni plus ni moins que la station d’épuration de votre corps !

Je m’explique : elle contient des cellules qui filtrent les globules rouges et les plaquettes trop vieilles ou endommagées.
Elle stocke 30% de nos plaquettes sanguines et produit nos cellules sanguines au même titre que notre moelle osseuse.

La rate est aussi un organe dit “lymphoïde”, c’est un réservoir de lymphocytes : nos globules blancs.
Nos globules blancs nous aident à lutter contre les infections, ils fabriquent nos anticorps et détruisent les bactéries présentent dans le sang.

En bref, la rate est un peu “le super héros” des organes, en cas de danger (invasion microbienne), elle peut augmenter de volume pour produire et expulser dans le sang toutes les cellules nécessaires pour notre défense immunitaire.

Peut on vivre sans la rate ?

Oui, nous pouvons vivre sans rate, à condition de suivre un traitement et d’avoir un suivi médical.

Cependant, certaines études ont démontrés qu’il y a un risque de mort prématurée une fois qu’elle a été enlevée. En effet, une étude américaine a comparé deux groupes de vétérans américains de la seconde guerre mondiale. Un groupe ayant eu la rate ôtée du fait de leurs blessures lors de la guerre, et un groupe identique de vétérans blessés mais ayant gardé leur rate.

La conclusion de cette étude fut : Les hommes «dératés» ont deux fois plus de risque de mourir de maladies cardio-vasculaires que les autres. (Etude parue dans The Lancet en 1977).

Pourquoi la stimuler lors d'une séance de réflexologie ?

J’opte pour une stimulation réflexe de la rate quand un de mes bénéficiaires sort d’une maladie telle qu’une angine, une rhino-pharyngite…

Voici un exemple concret :

Mon bénéficiaire vient me consulter car il a eu la grippe et ressent encore une certaine fatigue. Il a terminé son traitement médical, il n’est plus malade.

Le fait de stimuler la rate va permettre à mon bénéficiaire de renouveler son sang (globules rouges et blancs).
Son corps va donc éliminer toutes les cellules abîmées et trop vieilles qui peuvent nuire au bon fonctionnement de son corps. Ainsi, il récupérera plus vite après sa période de maladie.

Pour conclure

La stimulation réflexe de la rate peut vraiment faire la différence quand mon bénéficiaire à souffert d’une maladie microbienne ou virale. Sa stimulation offre un réel regain d’énergie de façon durable s’il est associé au système endocrinien.

Même si aujourd’hui je ne pratique plus la réflexologie, j’y ai pris beaucoup de plaisir à la pratiquer et l’enseigner. C’est une belle technique efficace et naturelle.

Si vous souhaitez savoir ce qui m’anime aujourd’hui, je vous laisse le découvrir ci-dessous.

Sophie Bordes-Meunier

Je me considère comme une apprentie chamane qui apprend constamment de la vie. J'utilise mon côté chamanique pour écouter et parler avec les animaux. Je me considère comme une traductrice animalière. Ma mission de vie est d'éveiller le monde à la conscience animale.

En savoir plus

Entretien téléphonique
OFFERT

Entretien téléphonique de 15mn offert afin de faire le point ensemble

Je réserve un créneau

Soin quantique

Libérez vous de vos blocages personnels et professionnels

En savoir plus

Laisser un commentaire